Tout savoir les cheminées, le ramonage et votre assurance habitation

Disposer d’une cheminée chez soi induit des obligations qu’il convient de respecter. La législation impose un entretien régulier de ce mode de chauffage. Si vous ne faites pas ramoner votre cheminée, vous risquez de l’intoxication ou du décès même. De ce fait, quand un sinistre se présente, votre assurance habitation peut ne pas vous rembourser.

Les règles sur l’utilisation du feu de cheminée

Pendant l’hiver, les occupants de maison et d’appartement se blottissent contre un plaid devant un feu de cheminée. C’est le meilleur moyen de se chauffer convenablement chez soi. Pourtant, sachez qu’il peut ne pas être possible de toujours faire un feu même en ayant une cheminée. Il existe des règles à respecter selon que vous habitez dans une maison ou dans un appartement. Certes, dans une demeure individuelle, cela est autorisé. Par contre, le ramonage est obligatoire par la suite. Dans un appartement, faire un feu de cheminée est permis si les normes de copropriété ne l’interdirent pas. Pourtant, le ramonage doit aussi être effectué et doit être conforme à l’arrêté municipal. Des fois, les règles changent en fonction de votre installation de cheminée. Il faut se renseigner donc pour éviter de feindre les lois.

L’assurance et le ramonage

Le ramonage permet de supprimer les suies et les résidus de combustion déposés sur les parois du conduit de cheminée. Cette opération évite l’intoxication au monoxyde de carbone. En règle générale, le ramonage de cheminée est obligatoire. Il faut en procéder une fois dans l’année. L’obligation concernant cela est fixée par un arrêté municipal ou préfectoral. En cas de non-respect de cette obligation, vous pouvez être amené à payer une amende. Impérativement, la réalisation du ramonage régulier revient au ramoneur professionnel agréé. Une fois que c’est fait, le spécialiste vous délivrera un certificat de ramonage. C’est un document qui prouve l’intervention de l’artisan. Vous devez le présenter à votre assurance habitation en cas de demande par cette dernière. Il est utile notamment en cas de sinistre. Le ramonage et assurance habitation sont donc liés.

Concernant l’assurance en cas de feu de cheminée

Il est fondamental de conserver le certificat de ramonage remis par le professionnel. En effet, si vous effectuez vous-même votre ramonage, le certificat proposé par les bûches de ramonage est sans valeur. Aucun assureur n’accepte cette garantie puisqu’elle ne remplace pas l’intervention d’un ramoneur qualifié. En outre, le ramonage et assurance habitation de type multirisque couvre les dommages causés par le feu de cheminée. Il s’agit entre autres de la garantie incendie. Par contre, certains contrats d’assurance imposent une réduction d’indemnisation en cas d’oubli de ramonage des conduits de fumée. Il faut donc effectuer son ramonage à la perfection et sur tous les conduits d’évacuation de fumée.

Assurance habitation et colocation : comment ça marche ?
Assurance et responsabilité civile : qu’est ce que c’est ?