Les biens à usage professionnel peuvent-ils être couverts par l’assurance multirisques habitation ?

En principe, les biens à usage professionnel ne sont pas couverts par l’assurance multirisque d’habitation. La raison en est que la responsabilité civile vie privée l’écarte. Toutefois, en droit, quand on parle de principe, il existe toujours une exception. Ainsi, comme dérogation, les biens professionnels et assurance habitation seront complémentaires si l’assuré les inclut dans son contrat. Toutefois, ceci n’est possible que sous-condition.

Les biens professionnels, non prévus par la responsabilité civile vie privée

En fait, si on se réfère aux principes des biens professionnels et assurance habitation définis par la loi, la responsabilité civile vie privée de l’assurance habitation ne garantit pas les biens professionnels. En effet, ils font partie d’une activité professionnelle et elle-ci en est explicitement exclue. Toutefois, il ne s’agit pas d’une interdiction absolue. De plus, tout contrat d’assurance responsabilité civile, surtout de vie privée, bénéficie d’une certaine souplesse. Ainsi, il peut se faire à la demande c’est-à-dire selon le besoin de garantie de l’assuré. C’est la raison pour laquelle, dans le cas pratique, la proposition d’assurance responsabilité civile vie privée offre de nombreuses garanties et dans la limite de la légalité. De la sorte, les patrimoines destinés à des fins professionnels peuvent être sujets aux garanties d’une assurance multirisque d’habitation si ceci est contracté.

Les patrimoines professionnels, garantis s’ils font l’objet d’un contrat

Comme il est mentionné subséquemment, les biens professionnels et assurance habitation ne pourront être couverts que par une convention d’assurance habitation dûment contractée. C’est l’unique option légalement valable, du point de vue juridique. À cet effet, le fait d’inclure dans un contrat d’assurance habitation, tout ce qui concerne les actifs professionnels, ne sont pas du tout illégal. Aussi, autant que les patrimoines familiaux, ceux du professionnel peuvent causer des dégâts corporels ou non, à autrui. Alors, ceci est exceptionnellement accordé par la loi afin de couvrir tout dommage pouvant être causés. Il se pourrait qu’un propriétaire l’exige de son locataire pour garantir la sécurité de ses biens.

Les propriétés à usage professionnel, assurées sous condition

La première règle, c’est que les biens professionnels peuvent être garantis par un contrat d’assurance habitation si le propriétaire occupant le sollicite. Pour les biens professionnels et assurance habitation, les faire assurer est obligatoire, du côté des locataires. Lors d’une convention de location, l’absence de cette assurance peut être utilisée, par le possédant, comme étant un motif pour résilier le contrat. Ensuite, seuls les biens immobiliers utilisés dans l’exercice de la profession peuvent être couverts. Ils sont garantis dans des limitations de capitaux. En générale, la cotisation à verser par l’assuré est fixée en fonction de la valeur des biens à assurer. De ce fait, les garanties des avoirs ne sont pas les mêmes. Celles appliquées sur les immeubles ne pourront jamais être applicables à une machine industrielle d’où l’implication des biens à usage professionnel dans le contrat d’assurance multirisque d’habitation. En plus, ils reposent sur de multiples conditions.

Assurance habitation et colocation : comment ça marche ?
Assurance et responsabilité civile : qu’est ce que c’est ?